Comment reconnaître de fausses solaires Ray-Ban – Blog Pearle Opticiens
 

Voici comment reconnaître de fausses solaires Ray-Ban

En été, quand le soleil brille plus souvent, il est agréable de porter des solaires de qualité. Ray-Ban est la marque favorite de nombreuses personnes, mais les solaires de cette marque sont malheureusement imitées à grande échelle. De loin, de fausses Ray-Ban sont difficiles à distinguer des vraies solaires de la marque. Mais en y regardant de plus près, vous apercevez clairement des différences. À quoi devez-vous prêter attention ? Vous le saurez précisément après avoir lu ce blog !

6 astuces pour distinguer une fausse paire de Ray-Ban d’une vraie

Il est très facile aujourd’hui d’acheter des imitations de produits de célèbres marques. Il vous suffit en effet de vous rendre sur un Webshop chinois pour acheter une paire de solaires Ray-Ban pour la modique somme de 6 €. Intéressant, pas vrai ? Mais allez-vous être satisfait(e) de ces solaires ? Rien n’est moins sûr… Vous recevez souvent des lunettes de mauvaise qualité voire pire encore : vous ne recevez rien du tout ! Et la réputation de la marque, notamment, en souffre. Vous êtes à la recherche de vraies solaires Ray-Ban à un prix abordable ? Vous êtes ici à la bonne adresse. Découvrez ci-après nos astuces pour distinguer une vraie paire de solaires Ray-Ban d’une vulgaire imitation.

#1 : Étui à lunettes

Avant de vous expliquer plus en détail comment reconnaître une fausse paire de solaires Ray-Ban, vous pouvez déjà vous faire une première idée en regardant l’étui. Vous distinguez le vrai du faux en analysant les détails. Sur un véritable étui à lunettes de Ray-Ban, le logo apparaît non seulement sur l’étui proprement dit, mais aussi sur le bouton d’ouverture de l’étui. Le logo n’y apparaît pas ? Dans ce cas, vous pouvez douter de l’authenticité des solaires.

#2 : Notice

Vous sortez vos nouvelles solaires de leur emballage ? Jetez alors un coup d’œil sur la notice qui accompagne les lunettes. Dans le cas de vraies solaires Ray-Ban, l’adresse complète du fournisseur est notée au recto de la notice. Dans le cas d’une contrefaçon, (une partie de) l’adresse fait généralement défaut.

#3 : Autocollant

Si les lunettes viennent d’être sorties de leur étui, vous pouvez aussi analyser l’autocollant sur les lunettes. Le fournisseur des lunettes y est mal orthographié ? Dans ce cas, vous savez déjà à quoi vous en tenir.

#4 : Chiffon pour lunettes

Le chiffon en dit long également sur l’authenticité des solaires. Analysez le logo sur le chiffon : dans le cas de fausses solaires Ray-Ban, le logo n’est pas toujours imprimé correctement sur le chiffon. Si la finition des bords laisse à désirer, vous pouvez aussi douter de l’authenticité des solaires.

#5 : Logo sur le verre

Intéressons-nous maintenant de plus près aux lunettes. Dans le cas de solaires de marque*, le logo apparaît sur le verre droit. Et ce logo fait souvent la différence : le logo est-il simplement apposé sur le verre ou réellement intégré dans le verre ? Si le logo est apposé sur le verre, il s’agit d’un cachet et donc de fausses solaires. Le logo est intégré dans le verre ? Il s’agit alors d’une gravure qui caractérise une vraie paire de solaires Ray-Ban.

*Sauf exception, comme la collection Ray-Ban Exclusive.

#6 : Branches des solaires

Les branches sont aussi un indicateur parfait : jusqu’à quelle distance les branches métalliques des lunettes sont-elles intégrées dans la partie en plastique ? Dans le cas de fausses solaires, il est souvent question d’une courbe erronée et d’une mauvaise finition qui font que le métal touche presque la fin du plastique.

Des solaires sont indispensables en été. Découvrez ici pourquoi des solaires de qualité sont aussi importantes que de la crème solaire >>>

Jusque dans les moindres détails

Vous avez une paire de solaires Ray-Ban et vous doutez de son authenticité ? Voici les détails qui confirmeront ou non votre sentiment :

  • Les coussinets des lunettes sont erronés : chez Ray-Ban, les initiales ‘R’ et ‘B’ y sont gravées et non pas l’ensemble du logo.
  • Le nom et l’indication de taille manquent à la base du pont de nez.
  • Une seconde vis manque dans la charnière.
  • La description du modèle et la taille à l’intérieur de la branche ne correspondent pas.
  • L’impression en couleur à l’intérieur de la branche n’est pas correcte.

Comments are closed.

Navigate